Le 22 septembre s’est tenu le premier midi littéraire de l’Institut Confucius de l’ULB. Il avait pour thème « Wang Anyi, la dame de Shanghai » et était animé par Stéphane Lévêque, professeur de chinois certifié dans le secondaire et traducteur aux éditions Philippe Picquier. Cette conférence était précédée d'un atelier de traduction au cours duquel les participants ont eu l'occasion de s'essayer à la traduction d'un passage du roman "Le Chant des regrets éternels" (长恨歌) de l'écrivaine shanghaïenne Wang Anyi(王安忆).

 

La conférence a débuté avec une courte présentation de l’intervenant et des midis littéraires par Vanessa Frangville, directrice de l’Institut Confucius de l’ULB. La parole a ensuite été donnée à Stéphane Lévêque, qui a d'abord parcouru la biographie de Wang Anyi. Il a poursuivi avec une analyse personnelle des œuvres les plus édifiantes de cette auteure, telles que sa trilogie de l'amour (三恋)  et "Le Chant des regrets éternels". Pour conclure, Stéphane Lévêque a évoqué le lien inextricable entre l’œuvre de Wang Anyi et son parcours personnel.

 

 

 

Retrouvez ci-dessous les images prises lors de la conférence.